Construire sa pensée, ou pas

Salut les enfants !

Avec un peu de retard, je souhaitais revenir sur la vidéo (très courte comme d’habitude) relative à l’échange entre Eric ZEMMOUR et Anne DORVAL.

Je ne vais pas faire les commentaires habituels, et cracher sur Eric qui, comme il le dit si bien, “entend la même Logorrhée depuis 5 ans” (le pauvre ! encore une victime de la dictature socialiste qui le censure ! C’est très important qu’il passe sur une chaîne de télévision nationale, numéro 2 en termes d’audience, expliquer que Hein, voilà ! La censure socialiste c’est pas bien ! Ça empêche le vrai peuple français majoritaire de dire que voilà, c’est pas parce que les français sont majoritairement pour le mariage pour tous, que forcément ben ça veut dire que la majorité est pour ! … heu…)

Je ne vais pas non plus prêcher pour ma paroisse, je vais juste interroger la manière dont Eric présente les systèmes de pensées qui sont contraires au sien.

Procédons par étape :
Eric pense être dans le vrai (tout le monde, je pense, estime être dans le vrai), on ne saurait le lui reprocher.

Eric pense être dans le vrai parce qu’il a utilisé ses connaissances, son intelligence, son analyse pour parvenir à sa conclusion (on va tenir cette hypothèse pour acquise, car de là, à dire qu’il énonce des cochoncetés dans le seul but de vivre de la vente de ses … HUM … Livres, il y a un pas que je ne franchirai pas).

Eric rencontre des gens qui ne sont pas d’accord avec lui (Ouf)

Eric ne supporte pas que les personnes qui ne sont pas d’accord avec lui s’expriment et lui disent qu’il a tort (c’est de la censure et du politiquement correct, alors que lui, quand il dit qu’il est pas d’accord ben c’est de la démocratie, je rajouterai même que c’est Républicain !).

Eric contrecarre les autres positions non pas en démontant l’argumentaire, mais en désignant une méthode de formation de la pensée qui ne lui parait pas opportune. Il affirme : “vous dites ça parce que vous êtes actrice, […]. C’est pas du mépris c’est de la sociologie”.

Par conséquent, selon Eric, lorsque quelqu’un tient une position contraire à la sienne, c’est non pas parce qu’il a construit sa position avec sa logique, sa raison et son analyse mais bien parce qu’il appartient à une catégorie particulière de la population. Donc quelqu’un prend une position, non pas parce qu’il souhaite la prendre et que cela correspond à ce qu’il pense, mais parce qu’il EST quelque chose.

Dans tous les cas, c’est, il me semble, un bel aveu de faiblesse de sa part, car au lieu d’attaquer l’argumentaire, il en attaque l’auteur. C’est facile, habile et surtout ça existe depuis longtemps. Arthur Schopenhauer a écrit l'”art d’avoir toujours raison” (1831) où on n’en doute pas Eric trouve une inspiration sans fin pour éviter, à chaque émission, de débattre.

C’est sans doute la raison pour laquelle, avec beaucoup d’honnêteté, il se fait appeler polémiste et non pas intellectuel.

Des bisous tout doux.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s